Savia Ibera, huiles essentielles made in « Iberia».

« Mieux qu’un mauvais médecin, il vaut mieux un bon guérisseur ».

Gregorio Marañon *

La péninsule ibérique : curanderos, impulsion, résistance et adaptation

Terre de « curanderos », ou guérisseurs, la péninsule ibérique est depuis toujours une terre de mystères à la croisée de civilisations (celtes, ibères, arabes, romains…). Chacune de ces civilisations a contribué à créer ce savoir ancestral. De plus, la péninsule est un trésor de biodiversité grâce à sa géographie et à ses climats variés. 


Carte physique de la péninsule Ibérique (Espagne, Portugal, Andorre) – Je reprends la carte qu’Enrique Sanz Bascuñana a utilisé dans son webinaire  ©Aromáticas ibéricas: impulso, resistencia y adaptación. 

Mais l’Histoire a voulu rendre obsolètes ces pratiques millénaires sous prétexte de la Science et Religions toutes puissantes. Néanmoins, elles ont survécu et les guérisseurs n’ont jamais disparu. Présents sous la surface de l’eau, résistants et résilients, ils ont toujours continué de pratiquer leur savoir. D’ailleurs, Enrique Sanz Bascuñana, aromatologue et parfumeur, a mis à l’honneur les huiles essentielles ibériques lors d’un webinaire intitulé ©Aromáticas ibéricas: impulso, resistencia y adaptación. 

Impulsion, résistance et adaptation.

Trois mots qui résument parfaitement l’essence même de ces aromatiques présentes depuis la nuit des temps sur le sol ibérique. Tout comme les guérisseurs.

Défi des Essentielles #3

Aromathérapie ibérique par Silvia Jimenez et Kurt

Les plantes qui poussent de manière sauvage ou dans des conditions telles ont une force et une vitalité remarquables. Atouts qu’elles transmettront à l’huile essentielle. Alors, la découverte que je vous propose aujourd’hui conte l’aventure d’un couple dont la mission est de remettre à l’honneur ces essences ibériques locales et aromatiques. 

Mon amie Maria, qui partage la même passion pour l’aromathérapie et la phytothérapie que moi, a été la première à me parler de Savia Ibera. En effet, elle était absolument conquise par leur hydrolat de thym. J’attendais donc le moment opportun pour les « approcher ». J’ai beaucoup trépigné car j’étais impatiente de contacter ce couple à l’origine du projet : Silvia Jimenez et Kurt.

Silvia Jimenez et Kurt à l’initiative du projet: cultivent, récoltent les plantes ibériques et les distillent pour obtenir des huiles essentielles 100% locales.

Au-delà de la sympathie qu’ils dégagent, les produits qu’ils proposent semblent être à la hauteur du respect et de l’amour qu’ils vouent à leur travail. Voilà enfin venu le moment de leur écrire grâce à mon Défi des Essentielles #3 :).

Le projet Savia Ibera : 100% ibérique et 100% éco-responsable

Kurt et Silvia se dédient à un profond travail de mise en valeur des essences ibériques.

La culture, la récolte, et la distillation sont réalisées dans une démarche entièrement respectueuse de la Nature basée sur des méthodes 100% éco-responsables telles que :

  • L’Agriculture écologique 
  • L’Agroécologie
  • La permaculture
  • L’agriculture régénérative. 

(Ce blog ne traitera pas de ces méthodes, ce n’est pas le sujet. En revanche, elles sont un gage puissant de crédibilité à mes yeux. Cela veut dire en quelques explications:

  • la terre est travaillée au minimum pour lui laisser son fonctionnement et maintien intrinsèques
  • aucun produit issu de l’industrie agrochimique n’est utilisé
  • l’eau de pluie est récupérée par un système de ollas,
  • protection adéquate des sols par apport de mulch pour limiter l’évaporation
  • les plantes autochtones sont privilégiées
  • utilisation de graines de plants sauvages pour maintenir la diversité génétique).

Par ailleurs, cette année marque pour Savia Ibera le lancement d’un projet forestier pilote dont les objectifs sont:

  • Récupération des « résidus » de Pin Laricio issus des activités forestières de coupes ou de tailles. 
  • Revalorisation de ces soi-disant « déchets » par leur distillation pour l’obtention d’hydrolat et d’huile essentielle. 

A coup sûr des arômes boisés 100% éco responsables sublimes à venir… 

Les huiles essentielles distillées chez Savia Ibera.

Les plantes ont été le premier remède de l’Homme. Elles peuvent donc continuer à avoir toute notre confiance »

Font Quer (1888-1964) **

Silvia et Kurt se définissent comme agriculteurs, cueilleurs et distillateurs. De plus, ils ont le contrôle sur toute la chaîne, depuis la culture jusqu’à la vente de leurs produits.

L’objectif qu’ils se fixent est de produire de manière durable tout en préservant l’écosystème de leur «trozo de tierra », leur petit bout de terre. Selon eux, des produits de qualité reposent sur une terre riche, saine et un champ en pleine santé. 

Ils cultivent toutes les plantes qu’ils distillent, plantes 100% ibériques telles que :

  • le lavandin (3 variétés différentes sont proposées), 
  • le romarin, 
  • le thym, 
  • la sauge 
  • la santoline.

“Les plantes de notre entourage croient dans les mêmes terres qui ont été, il y a des millénaires, le berceau d’antiques civilisations comme les Ibères, peuple de nos ancêtres et dont perdure encore aujourd’hui une grande partie de la sagesse liée à l’utilisation de ces plantes aromatico-médicinales ». 

Silvia Jimenez

De nos jours, le romarin, le thym, la sauge, la lavande, font « partie du paysage » tant elles nous semblent communes et pourtant…. Elles ont tellement de ressort, d’esprit de survie, de résilience et de capacité d’adaptation à leur milieu qu’elles transmettent force et impulsion. 

C’est ce à quoi s’emploie ce Silvia et Kurt : des plantes authentiques, rustiques, ibériques et locales qui donneront des huiles et hydrolats à la force vive et vivante. 

Des bijoux en somme… 

Le patrimoine botanique ibérique et la consommation locale

Dans l’optique de préserver les essences ibériques, tout en revalorisant le patrimoine botanique, Silvia et Kurt ont pour ambition de réveiller ces savoirs ancestraux qui souvent semblent avoir été oubliés. 

Pour eux, il ne s’agit pas de nationalisme. Toutes les plantes sont sacrées et indispensables. Seulement, à équivalence thérapeutique, un humble thym ibérique aura autant d’efficacité qu’une huile essentielle exotique lointaine.

Nous touchons du doigts les principes de durabilité et de proximité ainsi que l’épineux débat de la consommation responsable. Nous pourrons toujours développer ces sujets délicats dans des articles futurs. 

En ce qui me concerne, je suis 100% prête à vivre ce voyage à l’enseigne d’une « aromathérapie 100% ibérique » !.

Vous me suivez ?

* Gregorio Marañon 1887-1960 : médecin, universitaire, historien, écrivain et penseur espagnol. Il est considéré comme l’un des intellectuels espagnols plus brillants du 20ème siècle, de par son érudition et son style littéraire élégant.

** Font Quer : est un botaniste, taxinomiste, phytogéographie, pharmacien et chimiste espagnol, qui s’est distingué comme l’un des noms les plus importants de la science botanique espagnole du milieu du 20ème siècle. C’est aussi un grand professeur et un grand vulgarisateur.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire